Avertir le modérateur

22/03/2012

Plus c'est gros, plus ça passe

Jean-François Copé a eu le front ce matin d'accuser François Hollande de nourrir le communautarisme, sous entendu d'encourager la dérive islamiste. Nonobstant le fait que strictement rien dans les propos de campagne du candidat socialiste n'accrédite jusqu'à présent cette thèse, le seul parti qui depuis sa création a fait du communautarisme sa marque de fabrique est l'UMP, et son champion, Nicolas Sarkozy, en tête.

Qui a créé en 2003 a créé le Conseil français du culte musulman (CFCM), une association qui a le monopole des relations avec l'Etat sur des questions comme la coordination des fêtes religieuses musulmanes, la construction des mosquées, le marché des aliments halal, la formation des imans et les conditions régissant la présence de ces derniers dans l'armée et dans les prisons? Un certain Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur. L'idée n'était certes pas idiote, puisque vivent en France plus de 3,5 millions de musulmans, lesquels sont assez pratiquants. Mais, si les mots ont un sens, difficile d'éluder le fait qu'il s'agissait d'une initiative communautariste. Au demeurant, au moins concernant le halal et l'endoctrinement islamiste dans les prisons, on peut souligner que le CFCM ne s'est pas montré pas à la hauteur des responsabilités que la République lui a confié. 

Journal blasphémateur Qui préside depuis 2008 le CFCM? Mohammed Moussaoui, né au Maroc, et maître de conférences à l'Université d'Avignon. Personnellement je n'ai rien contre les binationaux, étudiants et a fortiori enseignants. Mais vu la charge de l'UMP contre les binationaux lors du fameux débat sur l'Identité nationale et les obstacles que multiplient Claude Guéant à l'accueil d'universitaires étrangers, il apparait pour le moins contradictoire de voir cet organisme présidé par un tel homme. Curieux choix en effet que ce M. Moussaoui qui, avant d'être élu à la tête du CFCM, s'était distingué en 2006 parmi les plaignants à l'encontre de Charlie Hebdo lors de l'affaire dite des caricatures de Mahomet. Un procès très communautariste, heureusement gagné par le journal blasphémateur au nom de la liberté d'expression, qui dut néanmoins en payer le prix fort 5 ans plus tard avec l'incendie de ses locaux par des illuminés islamistes, acte naturellement condamné par M. Moussaoui.

Comprenne qui pourra, il se trouve que Mohamed Moussaoui, tout comme d'ailleurs son prédécesseur au CFCM, Dalil Boubakeur, recteur de la grande Mosquée de Paris, appellent tous les deux à voter Nicolas Sarkozy le 22 avril prochain. Ils ne ménagent d'ailleurs pas leurs efforts pour mobiliser la communauté musulmane, dans un esprit cependant qui me semble bien éloigné des valeurs républicaines. C'est ainsi que le 11 mars dernier, pour les emmener au grand show sarkozyste de Villepinte, l'UMP a affrété trois bus au départ de la mosquée Al-Islah de Montreuil, où les hommes et les femmes sont bien sagement montés chacun dans des véhicules différents. Qui s'étonnera du reste que des musulmans pratiquants soient conservateurs et qu'en tant que tels, ils adhèrent au parti conservateur français, c'est à dire à l'UMP? A chacun sa communauté de pensée.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu