Avertir le modérateur

17/01/2012

Nul n'est prophète en son pays

Les bonnes relations supposées entre le PS et le SPD, qui permettent à François Hollande et à son équipe de nous assurer régulièrement que le socialisme français est un phare pour le socialisme allemand et européen, n'ont pas suffi à Catherine Trautmann pour ravir la présidence du groupe socialiste au Parlement européen en remplacement de l'Allemand Martin Schulz, élu aujourd'hui au Perchoir de l'Assemblée de Strasbourg.

Par 102 voix, contre 45 pour l'ex-maire de Strasbourg, et 37 pour son compétiteur britannique, Stephen Hughes, les socialistes européens ont ainsi voté pour le social-démocrate autrichien Hannes Swoboda. Une véritable humiliation pour la chef de délégation française qui compte déjà 14 membres et n'a donc pu élargir son assise qu'à une trentaine de collègues, le SPD votant massivement pour Swoboda. Cette contre-performance relativise pour le moins les prétentions socialistes françaises à peser de façon déterminante sur la politique européenne.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu