Avertir le modérateur

01/07/2011

DSK outragé ! DSK brisé ! DSK martyrisé ! Mais DSK libéré !...Enfin presque !

Le retournement de la justice américaine, qui a décidé aujourd'hui d'alléger le contrôle judiciaire, au demeurant fort sévère, de Dominique Strauss-Kahn traduit à l'évidence un affaiblissement de l'accusation. Les informations ne sont pour l'instant que de pure procédure, ou ne mettent en cause que la fiabilité du témoignage de Natissatou Diallo et non sa sincérité, mais l'embarras manifeste du Procureur Cyrus Vance junior et l'agacement tout aussi manifeste de son avocat, Kenneth Thompson, laissent augurer de développements plus favorables pour l'ex-futur Président de la République.

Présumé satyre Du reste, le doute finissait par s'instiller puisque, depuis le célèbre appel mondial à la délation lancé par Kenneth Thompson, aucune femme violée, violentée, attouchée, pelotée, abusée, draguée, complimentée par DSK, ne s'est encore manifestée pour soutenir l'accusation. Du coup, on pouvait légitimement se  redemander une fois encore: mais pourquoi diable le directeur général du FMI, qui en avait les moyens et dont la femme à qui il doit tout était consentante, aurait violé une soubrette quand il aurait pu assouvir sans problème ses appétits avec la plus belle des call-girls du pays? Il est pour le moins surprenant que sans certitude sur cette question de base, le Procureur Vance se soit montré d'emblée si acharné contre DSK, l'exhibant le 15 mai menottes aux poings. La surprise se mue aujourd'hui en stupéfaction quand on apprend que quasi simultanément à cette mise en scène judiciaire, les enquêteurs avaient déjà en leur possession l'enregistrement d'une conversation entre la présumée victime et un de ses amis emprisonné s'interrogeant sur les bénéfices financiers qu'elle pourrait tirer de cette histoire encore trouble. Pourquoi n'en a-t-il pas tenu compte lors de l'audience du 6 juin au cours de laquelle l'accusation a été réitérée ainsi d'ailleurs que l'ont été les dénégations du présumé satyre?

Cet épisode me laisse un goût amer à l'égard des Etats-Unis dont je suis un ami, notamment les New Yorkais, et les Démocrates new-yorkais en particulier. Certes, on peut se réjouir de la célérité de la justice américaine, de sa réactivité et de son équité au final. Mais franchement, la justice américaine a quand même foutu un sacré bordel dans notre pays.. Je ne doute pas que la procédure ait été parfaitement respectée mais on ne m'ôtera pas de l'idée que si la magistrature n'était pas une fonction élective outre-atlantique et un tremplin pour une carrière politique, ses plus ambitieux titulaires, à l'instar du Procureur Vance junior,  fils d'un senior, secrétaire d'Etat du Président Carter, auraient moins de raison de se farcir une sommité mondiale pour se bâtir une réputation. Notre tâcheron de juge d'instruction, même s'il a lui aussi des velléités de se faire des notables locaux, est davantage conduit à la prudence par son statut de fonctionnaire. La multiplication des affaires de corruption politique prouvent que cette prudence n'entrave pas pour autant son indépendance.

L'influence du zizi sur la jugeote S'il se confirmait que les charges pour viol devaient tomber, les relations sexuelles avérées dans la chambre 2806 du Sofitel de Manhattan relèveraient à nouveau du domaine privé et seuls les frustrés et autres cul-bénits pourraient alors continuer à considérer les ardeurs strauss-kahniennes comme indignes d'un homme d'Etat. Petit rappel: George Clémenceau était lui aussi priapique et ses qualités d'homme d'Etat me semblent témoigner que l'influence du zizi sur la jugeote peut être maîtrisée dans l'intérêt supérieur du pays. Certes, dans le cas de DSK, cette maitrise demeure à peaufiner, et même à démontrer au stade de la procédure. Mais quand bien même cette démonstration serait apportée, il resterait à savoir si cet épisode de sa vie sexuelle agitée est de nature à le remettre en selle comme candidat socialiste. Et s'il en a toujours envie.

Commentaires

"seuls les frustrés et autres cul-bénits pourraient alors continuer à considérer les ardeurs strauss-kahniennes comme indignes d'un homme d'Etat"

Des noms, des noms ! ;-)

Écrit par : TyrandO | 01/07/2011

Tiens, le billet d'un mec...

"mais pourquoi diable le directeur général du FMI, qui en avait les moyens et dont la femme à qui il doit tout était consentante, aurait violé une soubrette quand il aurait pu assouvir sans problème ses appétits avec la plus belle des call-girls du pays?"

1) Il me semble que vous confondez "baiser" et "violer". Un mec qui a les moyens et envie de se faire une fille, il:
- lui propose, et si elle refuse, il n'insiste pas.
- téléphone à la réception (ou ailleurs) pour qu'on lui envoie une professionnelle.
Là, tout va bien, il vit sa vie et c'est son affaire.

Dans le cas d'un viol, le type a une pulsion qu'il n'arrive pas à contrôler, il passe à l'acte soudainement, sans se soucier de sa victime. Dans le cas DSK, être l'"homme le plus puissant du monde", pouvait en plus ajouter ce sentiment de "tout est à moi, tout m'est permis".

2) Entre nous, si la fille voulait se faire un peu de tune - après une mise en scène - elle aurait tout simplement fait du chantage étant encore DANS la chambre de DSK. Pour défendre sa réputation, DSK aurait été forcé de payer.

3) Vous critiquez la justice américaine, mais vous oubliez que la nôtre est tellement, tellement "laxiste" envers nos politiciens ; parfois, on a envie d'en gerber. Je ne vais pas vous donner des exemples, vous les connaissez, non ?

4) Par ailleurs, le fait que DSK ait retrouvé la liberté sur parole et ses 6 millions$, ne signifie pas qu'il soit innocent, puisque l'accusation est maintenue! Certes, elle a menti pour quelques trucs, mais est- ce suffisant
pour la déclarer coupable ??

5) J'étais fan de DSK, mais après cet épisode + l'affaire Banon, je pense que même s'il avait envie de se présenter à la candidature, la majorité des Français (pas frustrés, ni cul-bénis) ne l'auraient pas souhaité. En plus, ce déballage de sa fortune a heurté un peu les gens, surtout que nous vivons la crise.

6) Ps vous n'êtes plus pour François Bayrou ???

Écrit par : Léa | 01/07/2011

Normalement les femmes de chambre n'ont pas accès à une chambre d'hotel occupée. Nafissatou Dialo a menti et continue à mentir et c'est grave

Écrit par : eden | 01/07/2011

"on ne m'ôtera pas de l'idée que si la magistrature n'était pas une fonction élective outre-atlantique et un tremplin pour une carrière politique, ses plus ambitieux titulaires ... auraient moins de raison de se farcir une sommité mondiale pour se bâtir une réputation."

Tout à fait d'accords avec vous, mais les ambitieux ne s'attaquent pas qu'aux somités mondiales : il suffit que l'affaire soit médiatisé, ou bien qu'elle choque la population pour qu'un procureur s'acharne, quand bien même l'accusé est innocent... il n'y a qu'a voir le cas de Ron Williamson et de tant d'autres dont l'accusation refuse des test ADN, et dont les temoins sont bidons...

Écrit par : Damien | 02/07/2011

Il y a des papiers hautement dispensables et celui-ci en est un. Clemenceau était aussi colonialiste et sexiste et pas seulement "priapique" : mais vois-tu, les temps changent.

Pour lire quelque chose d'intelligent sur l'affaire Nafissatou, l'affaire dans l'affaire DSK, je te conseille vivement de lire cet article d'Alain Lipietz, ancien député européen vert, paru sur son blog: http://bit.ly/jUdjSs

Écrit par : Jean Quatremer | 03/07/2011

Un autre papier, de Pierre Haski, qui te permettra d'approfondir ta réflexion:http://bit.ly/kByIQV

Écrit par : Jean Quatremer | 03/07/2011

@ Tyrand0: Ah, c'est vous le Détritus qui sème la zizanie avec mon Jeannot ;-))

Écrit par : Yannick Laude | 04/07/2011

@ Lea:1/ Je ne confonds rien et ce qui est en jeu est précisément de savoir s'il y a eu viol ou non. L'aberration judiciaire américaine est telle qu'on ne le saura sans doute jamais puisque les mensonges de la plaignante empêcheraient probablement, si j'ai bien compris la procédure, que l'unanimité d'un jury puisse se dégager pour apprécier ce point lors d'un éventuel procès Dés lors le Procureur préfèrerait s'acheminer vers un abandon des poursuites pour éviter de voir tout son dossier s'écrouler. Chacun restera donc sur sa propre opinion. Personnellement, je ne le crois pas. D'autres continueront à en être persuadés au vu de l'appetit sexuel du suspect.
2/ Si elle était vénale, il eût été plus malin effectivement de faire chanter DSK dans sa chambre. J'ignore si elle était vénale, elle n'est en tout cas pas trés maline en téléphonant à son mari prisonnier dans l'Arizona (à la décharge du Procureur Vance, il n'a eu communication de l'enregistrement et de la traduction du Peul que la semaine dernière, ce qui explique qu'il n'en ait pas tenu compte le 6 juin et atténue ma stupéfaction). Reste que selon cette conversation, Mme Diallo pensait nien monnayer son histoire, que ce soit ou non un montage (il faudrait connaître toute leur conversation pour se faire une idée sur ce point crucial).
3/ Mais un nombre incalculable d'élus sont poursuivis et condammnés. Pour rester dans les affaires de moeurs, le sénateur-maire PS de Neuilly sur Marne a été condané en appel pour harcèlement, le maire de Vence a été condamné pour le viol de son petit fils (lequel s'est du reste depuis rétracté...), sans parler de George Tron, plutôt mal barré. Le problème, c'est que les partis s'en foutent et que électeurs aiment les escrocs: Balkany est investi et réinvesti par l'UMP et élu et réélu à Levallois...
4/Voir ma réponse 1. Je crains que la vérité, même judiciaire, ne satisfasse personne.
5/Si j'étais socialiste, mon candidat n'aurait pas été DSK mais Hollande, un social-démocrate bon teint et qui comme DSK (que vous souteniez ?!?!), mènerait une politique activement pro-européene.
6/Je ne suis pas socialiste, mais MoDem, et qu'elle que soient les qualités d'un DSK ou d'un Hollande, tous deux ne seront crédibles pour mener à bien leur politique que lorsque le PS aura été épuré des Hamon, Emmanuelli et autres crypto-mélanchonistes. Le MoDem est un mouvement centriste qui, au corpus social-démocrate, ajoute une dimension libérale à mon sens indispensable. Notre pays a besoin de libérer les forces de travail d'un côté et de faire jouer la solidarité de l'autre pour ceux qui sont exclus de ce mouvement. Historiquement, le PS bride le travail et l'initiative en raison de son penchant inné pour la bureaucratie et ne réserve la solidarité qu'aux fonctionnaires et aux employés des multinationales.

Écrit par : Yannick Laude | 04/07/2011

@ Damien: Le système judiciaire américain ne me semble effectivement pas un modèle. Le seul vantage dont on nous parle, c'est légalité de traitement entre les "puissants" et les "misérables". Reste que OJ Simpson, manifestement coupable, a été blanchie alors que quantités de Noirs anonymes croupissent innocents en prison quand ils ne sont pas exécutés.

Écrit par : Yannick Laude | 04/07/2011

@ Eden: Normalement oui. Mais cela m'est arrivé deux fois dans des hôtels de haute tenue, à Stockholm et à Berlin. Il y a toutefois une autre omission qui m'étonne: pourquoi ne dit-on pas qu'Anne Mansouret, la mère de Tristane Bannon est trés "intime" de Laurent Fabius. Lui ausi était bien au courant des accusations mais à l'époque il préférait qu'on les étouffe.

Écrit par : Yannick Laude | 04/07/2011

@ Yannick Laude

1 et 2) Mon point No1 concernait votre phrase ""mais pourquoi diable le directeur général du FMI, qui en avait les moyens et dont la femme à qui il doit tout était consentante, aurait violé une soubrette quand il aurait pu assouvir sans problème ses appétits avec la plus belle des call-girls du pays?"
comme si DSK était un simple consommateur de sexe et non présumé coupable de viol. Effectivement, vu tous les mensonges de la fille, peut-être nous ne saurons jamais la vérité. Mais il restera toujours une suspicion à l'égard de DSK, puisque au début de cette affaire il a nié d'avoir eu une relation sexuelle avec la femme de chambre.
Pourquoi ?
Bon, on verra avec Tristane Banon.

3) Chirac, Huchon...Sinon, vous avez raison: un certain nombre de nos politiciens a été condamné, mais sont toujours aux manettes. Je trouve que c'est la faute à nos médias qui ne réagissent pas assez. Si les jouranlistes avaient insisté, le monde politique aurait fait le nécessaire. Comme c'est le cas du FN et tant mieux!

5) Je gueule beaucoup, mais quand je vote, je vote pour LE gagnant. Malheureusement, il n'y a aucun candidat plausible qui souhaite une UE de mes rêves; donc, je choisis celui que je trouve le plus pertinent.
Voter Hollande, un président "normal" ? c'est un gag!: il a même pas été foutu de bien gérer son parti durant plusieurs années!

6) M. Bayrou m'a vachement déçue en 2008 quand il a voté Lisbonne. Il aurait DU voter contre, et ainsi montrer aux Français qu'il les RESPECTAIT! Il a perdu ses députés mais aussi la confiance de ses citoyens!
Là, il est tout seul comme un ver!

Ps vous auriez aussi pu répondre à Jean, il vous a passé deux liens (je sais, je suis chiante!)

Écrit par : Léa | 04/07/2011

au final, dsk a trompé sa femme, qu il soit ou soit pas coupable, il a été avec elle. on dit aux infos que la plaignante était une prostitué, mais que faisait t elle avec dsk ? la au moins on sait qu ils était ensemble, alors si la plaignante est une prostituée, comme disent les médias, que fessaient t il ensemble, comment l un était o courant que l autre étai la, plus exactement, comment la plaignante ou dsk savaient qu ils se trouvaient dans l hôtel a ce moment la, étai ce un rendez vous ? AU FINAL C EST DSK LE COUPABLE

il s est payé sinclair, il a voulu se faire la plaignante, aux infos des médiats qui disent soit disant que c est une prostitué, et il s est surement payer sa libération, il est riche, a100pourcent, c est comme c a que c a a du se passer !!!!

au pire, que ce soit une mise en scène, analysons les autres cas, du début jusque a la liberté, je suis sur qu on parle d une forte amende, ou que le coupable doit des sous a la justice, pour un riche, c a passe a l amande, pourquoi ? parce qu il est riche

et maintenant bien sur on va chercher qui a parlé, ou on va chercher une idée pour se défendre,, faire passer sur une soit distante fuite ou démence psychotique, mai c est l affaire dsk, qu on est en train de parler,, un autre coupable que l accusé, mai, si vous avez une femme et que vous la trompez, ou pire, réagiriez vous pareil ? accepterez vous la situation surtout si vous savez qui est le ou la coupable ( pour d autres affaires ) mai encore a dire au final, une phrase cliché, c est la poule qui a fais l œuf, pourquoi cette phrase : que ce soit n importe quel accusé, même dsk, il est responsable de ses actes et au final, il doit etre reconnu, ou jugé selon les lois même si on l accuse ou pas, on a trouvé des traces sur lui, au pire il a peut être menacé sa femme Anne, de rien dire, ou de le couvrir de tous soupçons et l a peu être payée, en tout cas, trompé, y a du vrai la dedans,

si on le trouve coupable, voyons la réaction ( soit passive ) d Anne, ou soumise a une sorte de rancon, il a payé sa femme pour sa defence

Écrit par : escofier | 04/07/2011

@ Léa: " Mais il restera toujours une suspicion à l'égard de DSK, puisque au début de cette affaire il a nié d'avoir eu une relation sexuelle avec la femme de chambre. "

DSK ne s'est pas encore exprimé donc il n'a rien nié. A aucun moment je n'ai entendu ni lui ni ses avocats dire qu'il n'y avait pas eu de relations sexuelles. Dès le début, la défense a dit que DSK était innocent. Se ne sont que certains journalistes et internautes qui ont extrapolé sur le fait qu'il niait tout avant que leurs sources de leur indiquent qu'il allait plaider la relation sexuelle consentie.

Je ne vois aucun mensonge de DSK sur ce point...

Écrit par : Poulpe | 05/07/2011

@ Escofier: Je ne suis pas sûr de bien comprendre votre raisonnement vous amenant à considérer Anne Sinclair comme une victime de DSK?!?! Bien sûr qu'elle est trompée! Tout Paris, tout New York et tout Washington le sait, bref le monde entier. Mais si une chose est certaine dans cette affaire c'est qu'elle est absolument consentante et, dit-on même, complice lorsqu'ils se rendent dans un club échangiste. Personnellement, je n'ai aucune pudibonderie et me demande bien pourquoi, ces relations de couple un peu spéciales doivent être considérées rédibitoires pour qualifier DSK à l'Elysée, et Anne Sinclair comme Première Dame. Ce n'est pas la première fois que la France serait gouvernée par des libertins! Encore une fois, il était peut être utile de savoir avant les primaires, et dès sa nomination au FMI, que DSK était un coureur, voire un harceleur, mais un violeur çà reste à démontrer. Et c'est mal parti.

Écrit par : Yannick Laude | 05/07/2011

@ Lea: Concernant le vote Bayrou à l'Assemblée, soyez heureuse d'appendre que Jean Lassalle, l'autre élu MoDem à l'AN, a voté contre le Traité de Lisbonne....à mon plus grand désespoir :-) J'ajoute néanmoins que Bayrou n'a pas changé d'idées et qu'il soutient les propositions fédéralistes défendues par Guy Verhofstadt au sein de l'ADLE où siège les élus MoDem. Ce n'est pas parce qu'on perd un référendum que l'on doit changer d'avis.

Je vous l'ai dit 1000 fois, Léa, vous confondez l'UE et la politique menée par les Institutions actuelles. Ce ne sont pas les Institutions qui sont mauvaises, c'est Barroso qui est lâche, Van Rompuy qui n'est qu'un pantin entre les mains des Etats et ces derniers qui s'arc-boutent sur leur souveraineté en vous faisant croire, à vous, Léa, que vos problèmes seront mieux résolus à Paris qu'à Bruxelles. C'est sûrement vrai pour plein de compétences idiotes qui ont été dévolues à l'UE, et j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, avec vos félicitations inattendues ;-)
Mais sur la monnaie, l'économie, le droit pénal et l'armée, il est indispensable de sauter le pas vers des solutions fédérales si Français, comme Allemands, comme Polonais ou Grecs, veulent continuer à peser dans le monde

Trouvez moi le moindre argument contre cette évidence? Sauf à manier votre pseudo-réalisme sur l'éternité du cadre national pour l'exercice de la démocratie, ce qui n'est qu'un repli nationaliste mal assumé de votre part. La Constitution avait été élaborée en Conventon, un concept bien de chez nous, par des députés nationaux et européens, des inistres et des comissaires eux mêmes anciens ministres. Bref, la question de la démocratie peut être résolue au plan européen. Sauf si on ne le veut pas. Comme vous. Mais alors arrêtez votre baratin et crachez le morceau: la France et les Français d'abord!

En conclusion, si c'est vous qui le dîtes...

Écrit par : Yannick Laude | 05/07/2011

@ Yannick Laude

J’ai jamais écrit que M.Bayrou devait changer d’avis. Tout le monde sait qu’il est POUR l’UE fédérale, mais il aurait DU voter contre, uniquement pour respecter le résultat du référendum de 2005. Ainsi, il aurait apparu aux yeux des Français comme un vrai chef d’Etat, qui prend en compte l’avis du peuple. J’ai parlé donc de sa STRATEGIE (quand on veut arriver au pouvoir, il faut être rusé et intelligent !)
Quant au reste : on est d’accord concernant :
-la monnaie, mais à condition qu’elle soit FAIBLE ! et ainsi corresponde à des économies européennes si divergentes. Ou alors deux zones euro (faible/forte)
- le droit, mais pas tout
- la défense, sans courir comme un toutou derrière les USA
- l’économie ? là, j’ai quelques doutes…où sont bordel les protections à nos frontières européennes ???
Parler du repli sur soi, est vide de sens et vraiment ne veut plus rien dire. Parler de la démocratie européenne quand il faut des millions d’européens de plusieurs pays pour que Sa Majesté CE les écoute- sans être obligée de prendre en compte leurs doléances - est une parodie de la démocratie. Et je n’ai rien à cracher (en plus c’est mal poli ;-) Je constate seulement que Bruxelles ne nous écoute pas !! Et c’est bien moi qui va payer ses erreurs !
Vous remarquerez qu’il est plus facile de virer nos responsables nationaux que des technocrates de Bruxelles, non ?

Écrit par : Léa | 05/07/2011

@ Lea: Pfoufff...Je passe mon tour.

Écrit par : Yannick Laude | 05/07/2011

@ Yannick Laude

Une vraie Coriza (Zaza pour les intimes) cette Léa, n'est-il pas ?

Écrit par : TyrandO | 05/07/2011

@ Yannick Laude

Echec et mat, j'ai gagné!

Écrit par : Léa | 06/07/2011

@ TyrandO

Eh non, juste très logique!

Écrit par : Léa | 06/07/2011

@ Poulpe

Pourtant, il me semble que- par la bouche de ses avocats- il a nié de se trouver à l'hôtel à l'"heure du crime "(le déjeuner avec sa fille). Je sais qu'il a refusé de parler aux policiers sans que ses avocats n'y soient présents.
S'il était innocent, pourquoi alors ne pas avoir dit : "j'ai eu une relation sexuelle consentie" ? Mais bon, je pense effectivement que nous saurons jamais la vraie vérité.

Écrit par : Léa | 06/07/2011

"aucune femme violée, violentée, attouchée, pelotée, abusée, draguée, complimentée par DSK, ne s'est encore manifestée"
Voire...

Écrit par : artatum | 06/07/2011

En plus, maintenant le civil va commencer. Ca m'étonnerait qu'il sorte de prison avant 5 ans. Elle va le crucifier.
Ensuite il en fera au moins trois en France, s'il revient un jour.
A mon avis il finira sa vie en Argentine...

Écrit par : artatum | 06/07/2011

"il aurait apparu aux yeux ....." n'est pas français.
Mais un européen convaincu se doit-il de parler correctement le français ? Rien n'est sûr...

Écrit par : maitre Capello | 06/07/2011

@ Léa: Vous n'avez rien gagné puisque vous ne faites que confirmer mes accusations de nationalisme rentré. Pour vous l'Europe doit fermer ses frontières et l'euro être faible. Pour d'autres, bien plus nombreux en Europe et même en France, non. Soit vous confiez ce débat de fond (car ce sont effectivement des questions de fond) à des Institutions pan-européennes, soit vous confinez chez vous. Ce qui est sûr c'est que vos idées peuvent avancer au plan européen mais qu'elles n'ont aucune chance en se cloîtrant à domicile. Allez donc faire un peu chier Quatremer, çà me changera.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

PS
il y a aussi des fautes à :
- controle
- atlantique
- enqueteur
- americaine
- clemenceau (2 fautes)
- appetit
- trés
- condammnés
- condané (pas de bol, mauvais aussi:-)
- européene
- comissaires
Ca fait beaucoup, même pour pour un journaliste...

Écrit par : maitre Capello | 06/07/2011

@ Maître Capello: Je ne vois pas où j'ai écrit çà. Et quand bien même, votre remarque m'incite à penser que j'ai à faire à un nationaliste lettré. Je n'en suis nullement honoré et vous pouvez passé votre chemin.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

PASSER mon chemin :-)

Écrit par : maitre Capello | 06/07/2011

J'allais oublier : 'Maître' ne prends pas d'accent...

Écrit par : maitre Capello | 06/07/2011

@ Maître Capello: elle est bonne, non? Concentrez vous sur les posts. Les réponses sont à la va vite. Comme bien des commentaires inutiles d'ailleurs.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

@ Maître Capello: vous avez un dictionnaire étrange...Selon moi, le circonflexe s'impose mais sans doute savez vous de quoi vous parlez

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

@ Artatum: Vous avez sans doute des informations que les enquêteurs, ni les avocats, ne possédent, à commencer par la tenue d'un procès au civil.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

Cvréakouabonsembrouyélateteaveclortografcasserarien

Écrit par : maitre Capello | 06/07/2011

Simple question de logique. Vous avez vu l'avocat s'agiter hier? Vous croyez que c'est pour rire ? La justice au civil n'a pas besoin de l'unanimité des jurés. Il lui suffit de convaincre un juge. Et avec le sperme sur les murs, je suis pas sûr qu'il en réchappe. De plus elles sont deux désormais... Cadonne du poids à la plaignante, il me semble...
Il est fini, grillé, broyé.

Écrit par : artatum | 06/07/2011

Au civil, le concept de parjure n'entre pas en compte. Ni ses mensonges précédents. Ni ses relations avec le milieu. A-t-on le droit de violer une trafiquante de drogue ? Non.
A-t-on le droit de violer une menteuse ? Non.
Elle sera condamnée pour parjure devant le grand jury. Sûrement.
Mais DSK va morfler salement. D'ailleurs, on ne lui a pas rendu son passeport. On sait qu'il va y avoir une suite au civil...

Écrit par : artatum | 06/07/2011

Et il va pas falloir attendre longtemps à mon avis. Je prends les paris...

Écrit par : artatum | 06/07/2011

@ Maître Capello: Entre votre charabia et mes approximations, il y a toute la différence entre le compréhensible et l'incompréhensible. Mais votre propos ne porte pas sur l'othographe, il porte sur ..."un européen convaincu se doit-il de parler correctement le français ? Rien n'est sûr..." Je le répète: allez donc lire ailleurs si j'y suis.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

@ Léa: il y a eu, au début, plusieurs versions de l'heure présumée (comme de beaucoup d'autres choses d'ailleurs). La première version avancée correspondait au moment de son déjeuner. Quand ce fait a été établi, le moment de l'agression présumée a été avancé d'une heure par le procureur. Ca ne veut pas dire que les faits ne soient pas avérés ni, d'ailleurs, qu'ils le soient mais simplement qu'il n'y a pas eu de mensonge de DSK ni de ses avocats.


@ artatum: pour info, on ne prononce pas de peine de prison au civil. La prison, c'est du pénal. Le civil ne sert qu'à demander des dommages et intérêts.

Écrit par : Poulpe | 06/07/2011

Même s'il n'a qu'1$ d'amende aux USA, il sera condamné en France.

Écrit par : artatum | 06/07/2011

@ Artatum: j'ajouterai au commentaire du Poulpe que si il n'y a pas de condamnation pour viol, il n'y a pas de viol. Et s'il n'y a pas de viol, les seuls dédommagements que l'on peut attendre sont ceux que l'Etat de New York devra payer à l'ex-directeur général du FMI, ex-favori de la présidentielle française, qui aura tout perdu pour rien. Quant à Mlle Banon, la lecture de son portrait dans Libération ce matin (signée par une femme) incite pour le moins à la prudence sur la suite qui sera donnée à sa plainte.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

Vous croyez la droite assez sotte, après Wurth, après Tron, pour laisser pisser? Elle fera en sorte que la plainte aboutisse. Au moins. Et qu'il y ait procès. Ce qui n'aidera personne à gauche!

Écrit par : artatum | 06/07/2011

@ Tyrand0: Léa/Zaza serait une amoureuse frustrée, selon vous?! Hum, c'est tentant, vu qu'elle est mignonne la petite Coriza. Reste à savoir à qui vont ses faveurs: à moi ou à Jean? J'ignore lequel de nous deux peut être considéré comme Astérix ou Obélix...

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

@ artatum: j'ignore pourquoi tu voues tant de haine à DSK mais au regard des faits qui sont actuellement connus, la condamnation en France est loin d'être l'hypothèse la plus probable:

- 8 ans après, difficile de trouver des preuves

- Tristane Banon se contredit dans les passages non publiés de son propre livre (en ligne sur le site de l'express)

- Ce qu'elle décrit chez Ardisson est une agression sexuelle et non une tentative de viol (pour qu'il y ait tentative de viol, il faut qu'il y ait début de pénétration) et le délais de prescription pour agression sexuelle est passé

- Il en résulte que pour pouvoir intenter un procès il faudrait qu'elle soutienne une troisième version qui n'est ni celle du livre ni celle de l'émission

- Le fait que sa plainte intervienne au moment précis où les charges sont sur le point d'être abandonnées aux USA soulève la suspicion

- Sa crédibilité est déjà atteinte par le fait qu'elle travaille pour le média en ligne de l'UMP, atlantico et par le comportement étrange de sa mère, Anne Mansouret, élue PS

- Elle semble vouloir faire le procès du PS entier en s'attaquant directement à Hollande et Fabius, ce qui pose question

- ...

Bref, je ne préjuge de rien sur le fond de l'affaire mais tes certitudes ne me semblent reposer sur rien de tangible.

Écrit par : Poulpe | 06/07/2011

"j'ignore pourquoi tu voues tant de haine à DSK"
Je hais DSK moi? Dire que qqun va tomber, n'est pas dire qu'on le déteste, ce me semble...
"8 ans après, difficile de trouver des preuves"
pas plus que dix minutes après, si on excepte l'odeur des chaussettes.
Quand il y a tentative de viol, en général il n' y a jamais de témoins. Pourtant la loi prévoit 15ans.
De plus, les années passées tendent à démontrer sa bonne foi :
1- Elle n'agit pas sur un coup de tête, elle a bien réfléchi...
2- elle sait que ça va être dur à prouver, elle este quand même !

Écrit par : artatum | 06/07/2011

@ artatum: les éléments d'ADN peuvent être trouvés dans un délais raisonnables mais pas 8 ans après les faits présumés... Idem pour les marques de violence.

Quand bien même les faits seraient avérés et elle les auraient fait constatés par un médecin à l'époque, ça reste sujet à caution car quant on dépose un plainte pour viol/tentative de viol, il y a, normalement, une contre-expertise médicale effectuée en plus de l'examen médical préalable à la plainte.

Bref, même si c'était vrai (ce qui est loin d'être sûr), il semble, d'après les infos disponibles aujourd'hui, que ce soit difficilement démontrable.

Écrit par : Poulpe | 06/07/2011

@ Yannick Laude

Déjà une : Si vous ne voulez pas que les citoyens débattent (intelligemment) sur votre blog, alors fermez les commentaires... Et vous ne détenez aucunement la vérité !

Déjà deux : Je ne vois pas en quoi demander de l'UE qu'elle nous protège serait du "nationalisme rentré" ? Les USA et la Chine le pratiquent depuis longtemps et manipulent leur monnaie à la baisse. Je vous signale que lors de sa conférence de presse (présidence française de l'UE) notre Président a lui-même dit que la zone euro était la moins protégée au monde. Certainement, il doit être un gros nationaliste, lui aussi…
Et je ne parle pas de "se cloîtrer chez nous", mais d'agir de façon PRAGMATIQUE pour le bien de tous les citoyens européens ! La situation au Portugal, Grèce et Irlande prouvent bien que la zone euro était mal pensée ; persister dans l'erreur ne peut que faire imploser la zone euro : c'est ça que vous voulez ?

Déjà trois : Sûr qu'il vous est plus aisé de "débattre" avec des gens qui ne critiquent en rien cette UE-là, mais c'est comme ça que l'empire soviétique s'est écroulé...
Ceci dit, puisque vous ne désirez plus que je participe à votre blog, alors bye, bey !

Écrit par : Léa | 06/07/2011

@ Léa: Je m'énerve parce que vous refusez d'entrer dans le débat européen pour vous en tenir à votre vision franco-française.

Aucun de nos partenaires concurrentiels (Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, Autriche, Suède, Belgique) ne veut être "protégé" au sens où vous l'entendez, je suppose, c'est à dire la ligne Montebourg/Mélanchon/Le Pen. Si la France est en déficit commercial, ce n'est pas parce qu'on importe trop c'est parce qu'on exporte pas assez. Et ce n'est pas la faute de l'UE (qui ne cesse au contraire de nous rappeler à notre devoir de compétitivité) mais notre seule faute à nous. Il n'est du reste pas surprenant que seules l'Italie et la Grèce partagent ce point de vue protecteur puisque ce sont deux pays également en carence de compétitivité. Il eut été utile dans les années 2000 de nous protéger de la Chine mais aujourd'hui, çà devient contre productif puisque les Chinois modifient leur politique économique pour se concentrer sur leur marché intérieur, avec des opportunités commerciales évidentes. Ce qu'il faut défendre, c'est la réciprocité: vos marchés publics ne sont pas ouverts? On ferme les nôtres. Je vous signale que c'est exactement ce que l'on commence à faire.

Des erreurs de conception de la zone euro? Mais je ne cesse de les dénoncer! Le marché obligataire européen, le budget fédéral, la politique économique commune manquent à la zone euro. Mais la rigueur budgétaire et le dégraissage drastique de la fonction publique manquent tout autant à la France. D'une façon générale, je ne cesse d'ailleurs de critiquer cette Europe là comme vous dites. Sauf que je n'en tire pas la conclusion qu'il faut en sortir mais au contraire qu'il faut se battre à l'intérieur. En plus, maintenant que Tyrand0 a insinué que vous pourriez être une amoureuse masquée, je regretterais beaucoup de ne plus vous lire si vous deviez bouder.

Écrit par : Yannick Laude | 06/07/2011

@ Yannck Laude

J’ai une vision franco-française, moi ?? c’est du grand n’importe quoi! Si je l’avais, alors je n’aurais pas parlé de l’euro trop fort, ni de la création de deux eurozones.
Vous citez les pays pour lesquels l’euro fort convient très bien parce qu’ils ont adopté leur modèle économique à l’exportation. Les autres, dont la France, avaient misé sur la consommation et ont laissé filer aux autres de la haute technicité. C’était certainement une grave erreur, mais aujourd’hui il faut faire avec et donc éviter de pénaliser les citoyens, puisque ce ne sont pas eux qui ont fait ces choix! Je vous signale que la France a perdu 600 000 emplois industriels à cause, entre autres, de l’euro trop fort.

"Des erreurs de conception de la zone euro? Mais je ne cesse de les dénoncer! Le marché obligataire européen, le budget fédéral, la politique économique commune manquent à la zone euro."

Certes, vous dénoncez, mais où est votre diagnostic ? Vous pensez réellement que des eurobonds, ou un budget fédéral, vont mettre fin à une non compétitivité des pays fragiles ? Sûrement pas, cela permettra juste à des pays du sud de pomper dans la caisse des pays forts et donc d’appauvrir ces derniers, et tout ça pour rien ! Par contre vous ne parlez pas de l’euro trop fort, vrai poignard de notre compétitivité: Luis Gallois, ça vous dit quelque chose ?

"Mais la rigueur budgétaire et le dégraissage drastique de la fonction publique manquent tout autant à la France."

Là, on est d’accord.

"Ce qu'il faut défendre, c'est la réciprocité: vos marchés publics ne sont pas ouverts? On ferme les nôtres. Je vous signale que c'est exactement ce que l'on commence à faire."

Là aussi on est d’accord, sauf que votre "on commence" vient un peu tard : plein de pays sont déjà à genoux !

Ps
1 TyrandO est expert en éco, mais pas en nanas : il croyait que j’étais un mec, et en plus, boutonneux!
2 Bon, je vous pardonne, c'est ça être Léa!

Écrit par : Léa | 06/07/2011

@ Léa :

"Ps" : Partie Socialiste ?!?
Vous baissez de beaucoup dans mon estime ;-)

Écrit par : Damien | 06/07/2011

@ Damien

:-D
Mais les étiquettes ne me collent pas, mais alors pas du tout! Il faut être ouvert à tout ce qui est intelligent et pertinent et c'est un peu partout.

Écrit par : Léa | 07/07/2011

@ Léa: Content - et agréablement surpris - que vous ne soyez une boudeuse. Je crois qu'à force de dialogue, on va finir par se comprendre, mais il faut êre sacrément patient avec vous et c'est pas mon fort, la patience ;-)

Pourquoi je vous accuse de "vision franco-française"? Parce que pour moi vous êtes identifiée au camp des "nonistes" et je suis toujours littéralement enragé contre ceux qui ont voté "non" à la Constitution. La raison de cette rage, dont je vous accable, est simple: tout ce que vous reprochez à l'UE découle des strates successives des Traités antérieurs dont la modification n'était pas à l'ordre du jour. Le seul objet réel de la Constitution était de démocratiser les Institutions européennes afin de donner plus de légitimité au processus de décision, c'est à dire de mise en oeuvre, et donc d'influence, sur les politiques communes prévus par les traités par ailleurs. Il s'agissait en particulier sur le plan institutionnel de renforcer le rôle de codécisionnaire du Parlement européen, représentant direct des citoyens, y compris pour des législations aussi sensibles que l'immigration ou le droit pénal.

J''ai intimement suivi comme rédacteur en chef d'une agence européenne spécialisée les longues négociations qui ont conduit à la signature du Traité Constitutionnel en 2004 depuis la Déclaration de Lacken en 2000 qui les avaient initiées. J'en ai connu et approché tous les acteurs, et je peux vous assurer que leur état d'esprit était clairement qu'ils oeuvraient à bâtir une Europe politique avec une Commission européenne, émanation d'une majorité politique clairement identifiée au Parlement européen. Pour prendre votre critique principale, c'est à dire la politique commerciale qui est une compétence exclusive de l'UE, vous auriez pu voter pour la liste qui aurait proposé davantage de protection aux frontières et si cette famille politique l'avait emporté à Strasbourg, les membres de la Commission auraient émané de son sein pour mener la politique que vous souhaitez. Bien sûr, vos idées politiques auraient pu tout autant perdre et vous auriez pesté contre les dérives libre-échangistes de l'Europe. Mais au moins, il y avait offre de progrès démocratique et possibilité d'alternance concrète dans la mise en oeuvre des politiques communes, c'est à dire les ingrédients d'une bonne participation citoyenne aux élections européennes.

Le "non" a brisé cet élan des dirigeants qui l'ont interprété comme un refus d'Europe. On peut les comprendre surtout que les eurosceptiques représentent partout entre 10 et 40% des voix. Un vieux fonctionnaire du Conseil de mes amis avait l'habitude de dire: "le droit, c'est comme la peau des couilles, çà se tire dans tous les sens". Raison pour laquelle, malgré un Traité de Lisbonne apparemment similaire à la Constitution, encore qu'avec es dégâts concernant le rôle de la Commission (rôle encore affaiblie par la personnalité du titulaire, et le choix des Etats en sa faveur n'est d'ailleurs pas un hasard), la pratique institutionnelle se révèle au contraire catastrophique et paralysante car le pouvoir a été capté de fait par le Conseil européen. Exemple: alors que la libre-circulation (à laquelle je vous crois attachée) et la législation concernant l'Espace Schengen relèvent selon le Traité de Lisbonne de la codécision parlementaire, avec la Commission comme seule gardienne de la bonne application des textes, le Conseil tente de contourner le droit européen en revenant à des accords intergouvernementaux sur la surveillance aux frontières, squizzant ainsi le Parlement et la Commission. Evidemment ces deux dernières Institutions se rebiffent mais pire encore: j'ai dit "le Conseil" par facilité mais en fait, il s'agit surtout de la France et de l'Italie, car d'autres s'opposent à ce retour en arrière, dont l'actuelle présidence polonaise. C'est ainsi que le Conseil, que la Constitution envisageait comme une sorte de Sénat, représentant les Etats de l'Union, est resté et a même aggravé son statut de cénacle intergouvernemental incapable de prendre des positions fortes.

C'est çà que je reproche aux "nonistes" et par extension à vous même: nous avoir collectivement privé des instruments politiques qui nous auraient permis de démocratiser les mécanismes de prise de décision. Et pourquoi est-aussi rageant? Parce que du coup c'est toute la mise en oeuvre des politiques communes, celles que vous décriez tant, qui demeure prisonnière d'Institutions au fonctionnement déséquilibré, obligeant à des consensus mous et à l'absence de débat de fond, comme celui que vous soulevez sur la politique monétaire ou économique. Encore une fois, je n'ai aucune garantie que la Constitution aurait forcément conduit à une révolution copernicienne, mais je suis certain que son rejet a retardé le moment où enfin on pourra mieux tenir compte de l'avis des citoyens européens.

A condition bien sûr que vous admettiez qu'un Luxembourgeois ou un Slovaque vaut bien un Français et que dès lors des décisions prises par des Institutions européennes sont légitimes à vos yeux, quand bien même elles heurteraient notre sensibilité nationale...Mais çà, vous l'admettez forcément, chère Léa, puisque vous me jurez n'être pas nationaliste ;-)

Écrit par : Yannick Laude | 07/07/2011

@ Yannick Laude

Une vidéo de Léa, ça vous intéresse ?

http://www.remixito.fr/actu/buzz/leave-her-alone/lea-4.html

Écrit par : TyrandO | 07/07/2011

@ Yannick Laude

Si je boude, c'est juste quelques minutes, je n'arrive pas à tenir plus. Et en plus je trouve ça con : c'est en se parlant que l'on peut s'expliquer, pas en faisant la gueule. Mais si on m'insulte, je réponds pareil, mais après c'est vite oublié. C'est mieux comme ça ! Et moi, je sius pas patiente avec vous ? ;-)

Je suis un peu étonnée que vous fassiez un tel plat de TCE : pourquoi alors VGE a dit que TCE=Lisbonne (sauf le drapeau et l'hymne) ? Je ne vous passe pas de lien (Le Monde), vous devez le connaître.
Vous savez, mes parents avaient voté Oui à Maastricht, car ils voulaient croire aux promesses de nos responsables :
"Le traité de Maëstricht fait la quasi-unanimité de la classe politique. Les hommes politiques que que nous avons élus sont tout de même mieux avertis que le commun des mortels !", Elisabeth Badinter, IX 92.
"Le traité de Maëstricht est le premier traité européen qui comporte un grand volet social", Michel Rocard, IX 92
"Pour la France, la monnaie unique, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage", Michel Sapin, IX 92, etc, etc

Pas seulement que les promesses n'ont pas été tenues, mais en plus la situation des gens commençait gravement à se dégrader à cause de l'UE (mes parents en savent quelque chose...).
Il était donc logique que les Français votent non en 2005, non ? Je pense que c'était le moment idéal pour revoir le TCE, pour corriger ses défauts (concurrence libre et non faussée, etc) débattre à nouveau en France et ainsi entraîner l'adhésion des Français à ce nouveau projet.
Notre Président a décidé de passer en force presque le même texte avec la complicité de nos députés, et voilà comment votre euroscepticisme est né. Et c'est logique, car on n'encule pas son propre peuple qui vous a fait confiance ! Surtout quand on voit les résultats... la pauvreté, le chômage, la précarité qui explosent en Europe. Vous ne le vivez pas et tant mieux pour vous, mais il convient d'oublier votre vision un tantinet idéologique et regarder vos concitoyens qui souffrent! L'UE crève de son manque de pragmatisme !

Quant au PE :
TCE: article I-56, I-34, I-27 = Lisbonne : compétences législatives, compétences budgétaires, compétences de contrôle de l'exécutif de l’UE. Donc c'est du pareil au même, non ?

"...j'ai dit "le Conseil" par facilité mais en fait, il s'agit surtout de la France et de l'Italie, car d'autres s'opposent à ce retour en arrière, dont l'actuelle présidence polonaise."

Deux remarques :
- Lors de mon voyage en Pologne, j'ai pu constater que les Polonais étaient vachement xénophobes envers les Africains. Alors arrêtez avec votre présidence polonaise ; ce que dit un responsable politique n'a rien à voir avec l'opinion de son peuple. C'est comme Mme Reding qui hurlait contre la France, mais dans son propre pays, on vire illico presto des campements Roms.
J'en ai marre que l'on critique sans arrêt mon pays alors qu'il est le deuxième au monde à délivrer l'asile politique et le premier en Europe à être si généreux financièrement envers ces pauvres gens ! Je veux bien payer pour aider, mais que l'on me dise merde, alors, là, non !
La France et l'Italie étaient lâchement abandonnées par l'UE : elle aurait du aider ces pays confrontés à un arrivage massif de clandestins suite à des révoltes tunisienne et libyenne.
Bruxelles a-t-elle fait quelque chose ? non !

Si un Luxembourgeois ou un Slovaque prend des décisions qu'il convient, alors j'ai rien contre. C'était déjà quel commissaire qui s'est planté concernant Pechiney...?

Écrit par : Léa | 07/07/2011

@ Léa: Et voilà, vous éprouvez encore ma patience...Vous vous acharnez à confondre Institutions et politiques. Un peu comme si le fait d'être contre la politique de Sarkozy devait entrainer mon opposition à la République!

Je vous ai expliqué, si vous voulez bien le comprendre, pourquoi le coup de force institutionnel du Conseil contre les avancées démocratiques prévues par la Constitution a dévoyé Lisbonne. Il est normal que VGE défende sa grande oeuvre mais sur le fond, je vous le répète: même si les 2 Traités sont très proches (avec les nuances déjà soulignées dans des réponses précédentes sur la taille de la Commission), la pratique institutionnelle n'est pas celle initialement prévue. Cela commencé dès le début, le Conseil refusant avec mauvaise foi d'anticiper en juin 2009 en faveur du nouveau Parlement les dispositions de Lisbonne (entré en vigueur en décembre 2009) pour la désignation du Président de la Commission et des membres de la Commission. Si cela avait été le cas, au lieu de bâtir une grande coalition informe et hétéroclites entre socialiste, conservateurs, libéraux et démocrates, une vraie majorité politique se serait peut être dégagée au Parlement pour nommer une Commission en charge d'un programme politique clairement identifié.

Pourquoi cela est-il important? Parce que les dispositions du TCE que vous considérerez comme des "défauts", et dont la plupart remontent au Traité de Rome lui même, constituent ce qu'on appelle du droit primaire. Il ne s'agit que de bases juridiques, de principes généraux, à charge aux Institutions européennes de les mettre en oeuvre concrètement, de les traduire en texte législatif. Et il y a de multiples façons de mettre en oeuvre une base juridique. La preuve: les bases juridiques de la PAC demeurent inchangées depuis le Traité de Rome et pourtant sa législation actuelle n'a strictement rien à voir avec celle des origines. Si la Commission avait été démocratiquement désignée par une majorité parlementaire, elle aurait donc pu se servir des bases juridiques à sa disposition pour mener un style de politique tout autre, abrogeant d'anciennes législations dérivées du droit primaire pour en proposer d'autres au vote du Conseil et du Parlement. Certes, compte tenu de la configuration parlementaire actuelle, il est probable que, dans mon schéma, la majorité politique aurait plutôt été conservatrice et libérale et la politique menée par une Commission nommée par une telle coalition aurait sans doute été pire, à vos yeux, que celle conduite actuellement ;-)) Mais vous comprenez l'idée: vaccinée par 5 ans de cure ultra-libérale, vous vous décidez cette fois en juin 2014, avec des dizaines de millions d'autres abstentionnistes, à aller voter aux élections européennes pour arracher une majorité alternative.

Quant à vos remarques sur Maastricht, elles sont tout aussi infondées. L'effet cumulé du marché unique plus l'euro ont dopé la croissance et l'emploi tout au long de la seconde moitié des années 90 et le début des années 2000. La France de 2005, comme celle d'aujourd'hui d'ailleurs, ne souffrait pas de l'Europe mais d'elle même. Je vous rappelle que c'est aussi l'année des émeutes de banlieue. Le rapport Attali a pointé en long et en large les réformes à mener sur le plan social, fiscal et administratif pour redonner de la compétitivité à notre pays. Bien peu est mis en oeuvre mais je conviens que c'est difficile. Toutefois, dans un pays qui a la tradition industrielle qui est la nôtre, le cours de l'euro n'est pas un argument crédible. Désolé une fois encore de vous ramener à l'exemple allemand mais force est de reconnaître qu'avec le même cours, elle produit mieux, vend mieux, ses salariés sont parmi les mieux payés d'Europe, sa protection sociale nous est tout à fait comparable, son administration ne fonctionne pas plus mal que la nôtre. Si on se donnait la peine de regagner des marges de manoeuvre budgétaire par une solide baisse des dépenses et une refonte de notre système fiscal et social, on regagnerait très vite en compétitivité et n'aurions plus à nous plaindre de la politique monétaire.

PS: Vous avez apprécié la vidéo de Tyrand0, j'espère!

Écrit par : yannicklaude | 08/07/2011

@ Yannick Laude

1) "Cela commencé dès le début, le Conseil refusant avec mauvaise foi d'anticiper en juin 2009 en faveur du nouveau Parlement les dispositions de Lisbonne (entré en vigueur en décembre 2009) pour la désignation du Président de la Commission et des membres de la Commission."

Comme vous dites vous même, le PE - élu par les citoyens européens- est largement de droite, donc il aurait de toute évidence approuvé la CE de droite que nous avons actuellement.

2) Mon abstention aux élections européennes exprimait une protestation contre cette démarche anti-démocratique de notre Président et de nos députés. D'ailleurs, je n'éatis pas toute seule à le faire, nous étions des millions !
J'espère qu'en 2014, l situation dans UE aurait tellement changée que nos candidats seront obligés d'écouter le peuple et être plus pragmatiques. Par ailleurs, je vous signale que le PPE, Socialistes, ADLE et les Verts votent majoritairement les mêmes lois, alors...

3) D'accord avec vous quant à l'Allemagne qui a fait des choix courageux et donc profite de la mondialisation, mais je ne vois pas pour quelle raison les citoyens français devraient payer les erreurs de leurs dirigeants ? Je veux vivre bien, là, tout de suite sans craindre le lendemain, c'est tout!

Ps Oui, je la connais. TyrandO l'a déjà mise sur le blog de Jean, donc sans commentaire

Écrit par : Léa | 08/07/2011

@ Léa: "...mais je ne vois pas pour quelle raison les citoyens français devraient payer les erreurs de leurs dirigeants ? Je veux vivre bien, là, tout de suite sans craindre le lendemain, c'est tout! " On dirait un étudiant grec! Heureuse et insouciante jeunesse. Hélas, toute sa vie, il faut faire des efforts, votre papa a du vous le dire.

Sinon, content d'avoir converti une électrice pour 2014. Qui votera sans doute Mélanchon, mais bon, ce sera au moins çà ;-)

Écrit par : yannicklaude | 08/07/2011

@ Yannick Laude

Parce que je ne fais pas d'efforts, moi ? Et où vont donc mes impôts si ce n'est pas pour payer "vos" fantaisies européennes ? Non, bien que Mélanchon ne dit pas que des bêtises, pas envie de voir le communisme s'installer en France et passer mes journées et nuits dans un goulag :-D

Écrit par : Léa | 08/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu