Avertir le modérateur

11/06/2011

Prohibition, piège à con

Chers lecteurs, je suis au regret d'arrêter ce blog, effrayé par la puissance de mes propres écrits. Le 28 novembre dernier, j'écrivais un post intitulé "herbe bleue contre économie grise" (ici) et voilà-t-il pas que la Global Commission on drug Policy, qui compte quand même du beau monde, comme l'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et une pléthore d'anciens Présidents ou Premier ministres, pond un rapport reconnaissant la justesse de mon analyse: la prohibition des drogues a échoué et la légalisation sous contrôle public est la seule voie.

Impressionné par un tel succès médiatique, vous comprendrez bien que j'hésite à continuer à exprimer ainsi librement mes idées. On ne sait jamais: imaginons que d'autres de mes lubies, comme la création d'un Fonds monétaire européen ou l'envoi des déchets nucléaires sur la lune ne finissent par convaincre d'autres sommités. Je ne veux pas endosser tant de responsabilités et influencer la politique mondiale.

Mais rassurez vous, en tout cas ça me rassure, les choses vont rentrer dans l'ordre. Le responsable de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC), un dénommé Alun Jones, a remis l'église au milieu du village en expliquant que ce rapport, qu'elle a pourtant commandé, n'exprime pas la position officielle de l'ONU qui n'a pas participé à sa rédaction. J'avais déjà entendu cette semaine José Manuel Barroso expliquer que les propositions de son commissaire aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, en faveur d'euro-obligations, n'était pas non plus la position de la Commission européenne qu'il préside. Bref ma prise sur les affaires du monde demeure finalement limitée et tant qu'à parler dans le vide autant continuer à se répandre sur la toile.

Commentaires

Mais bien sûr! Quelle bonne idée! Puisque l'Etat a échoué dans sa lutte contre la drogue, il faut légaliser la drogue. Moi, j'irais encore plus loin: puisque l'Etat a échoué dans sa lutte contre les violences aux personnes, légalisons la violence...
Quant aux euro-obligations: c'est une très mauvaise idée: imaginons qu'elles soient attaquées à leur tour par les "méchants marchés", l'eurozone et l'UE avec, s'écroule.
Sinon, j'aurais une autre proposition: que tous les "pro cette UE-là" paient un impôt exceptionnel afin de liquider les dettes européennes. Après tout, ce sont eux qui ont foutu la m... :-D

Écrit par : Léa | 13/06/2011

Oui! La prohibition s'est révélée la pire des politiques, tant pour l'alcool que pour la (les) autres psychotropes.

Il ne fallait pas suivre sur ce point, au début du siècle dernier, une obsession puritaine étatsunienne basée sur des fantasmes.

Mais faut-il aujourd'hui dépénaliser? le terrain n'est plus vierge: la prohibition a rempli son office, qui est de créer une économie parallèle meurtrière et vivace. Les bootleggers, privés de leur marché par l'abrogation du Noble Experiment, ne sont pas devenus bistrotiers: leur savoir-faire, à savoir la logistique de l'illégalité, a trouvé à s'employer dans la drogue. Nos dealers de shit ne vont pas acheter des bureaux de tabac ou des coffee shops; ils ne vont pas non plus se jeter dans la Seine; ce ne sont pas les entreprises illégales, du trafic d'organes à celui des êtres vivants, qui manquent.

Il ne suffit pas de reconnaître qu'une décision ancienne (la prohibition) était insensée, il faut encore en reconnaître les conséquences et les assumer. Le sevrage sera long et malaisé. Les solutions à la hache sont toujours redoutables.

(pour être constructif: le principal obstacle étant l'existence et le recrutement continus de la criminalité nourrie par le cannabis, la priorité devrait être non pas l'éradication des bandes existantes (impossible!!!) mais leur non-renouvellement. Pourquoi ne pas faire un délit lourdement puni le fait d'avoir recours à des mineurs (les fameux "chouffeurs" et autres) pour des activités illégales? évidemment, c'est du très long terme...)

Écrit par : Dominique II | 21/06/2011

J ai 15 ans d'infiltration des réseaux de trafics, des centaines de réseaux démantelés, des milliers de mecs incarcérés...une étude épidémiologique hors norme : IL FAUT LEGALISER MAIS QUE LE CANNABIS;
1° Pour stopper le même effet pervers de la prohibition de l'alcool aux E.U sur laquelle la mafia a pu fonder son empire
2) Pour redonner confiance à nos jeunes qui nous voient mourir par dizaines de milliers par l alcool et le tabacs sans que personnene soit inquiété et qui sont criminalisés dés leur premier joint, perdant ainsi toute référence de confiance dans un monde d'adulte qu'ils estiment débiliser, à juste titre.
3) Pour arrêter une forme de Mc Carthysme, polluant la vie privée de centaines de milliers d'adultes fumeurs dont bcp parfaitement intégrés dans la société
4) Pour que nos jeunes boivent moins et gèrent leur consommation plus sagement du fait de la disparition des pressions

Brute de coffrage
edkiro.fr
pour ceux que le sujet intéresse en même temps qu’ une bonne histoire

Écrit par : boudenne | 22/06/2011

Léa non, votre remarque manque grandement d'analyse et est cynique. Il y a de nombreuses raisons à la légalisation, et de TOUTES les drogues, mais ce n'est manifestement pas votre avis et votre énervement peut vous faire je pense, dire des choses que vous pourriez regretter après. Parlons-en si vous souhaitez mais avec arguments et réflexion, mais je vous en prie : calmez vous. (les dettes ce n'est pas l'europe qui en souffre le plus, mais je ne suis pas économiste... il n'empêche que pour ma part je pense que l'argent et la croissance financière, cette soif d'énormément d'hommes et de femmes pour la richesse et la croissance de leurs comptes en banque, là est le vrai probleme. Donc pour ma part, j'en appelle à la décroissance et à l'extrême, l'abolition de la monnaie!!)

Yannick, non. Je ne connaissait pas votre blog mais je trouve que vous ne devriez pas l'arrêter. Pour cette raison en tout cas. Si vous souhaitez réellement arrêter de vous exprimer ici même, continuez ailleurs... Enfin encore une fois, je ne fais que suggérer et mes réactions sont épidermiques.

Bien à vous tous.

PS : un espace d'expression qui meurt, c'est un espace de censure qui nait... (un peu comme une école qui ferme c'est une prison qui ouvre ou je ne sais plus bien ce qu'était le dicton)

Écrit par : cynoque | 07/08/2011

@boudenne, "Pour stopper le même effet pervers de la prohibition de l'alcool aux E.U sur laquelle la mafia a pu fonder son empire " les autres drogues sont victimes aussi de cet effet pervers... pour m'arrêter juste sur cet argument

Écrit par : cynoque | 07/08/2011

Cynogue...je ne suis pas sur que les autres drogues, essentiellement synthétique aient la même utilité que peut avoir le cannabis :)

Écrit par : boudenne | 08/08/2011

peut-être bien (voir plus loin), il n'empêche que c'est pas par le prohibition et l'interdit qu'on va réussir quoi que ce soit... L'interdit appelle à le braver. Surtout chez les plus jeunes que les prohibitionnistes souhaitent apparemment protéger... Foutre des baffes à un môme contestataire va lui coller la haine. Je pense pas que ça soit le but recherché.

Les études sur le cannabis commencent à être neutres et utiles (avant on ne faisait que des études pour dire : "c'est pas bien"), c'est la raison pour laquelle on commence à entrevoir ses capacités thérapeutiques et autres. Les études sur les autres drogues restent trop peu nombreuses, mais sur ce point je ne suis pas d'accord car ce n'est que cracher sur des substances qui existent et qui continueront à être utilisées à mal, seulement récréativement, et il est clair que l'utilisation seulement récréative est un peu inutile voire dangereuse. Les hallucinogènes sont utilisées séculairement par des shamans. A tort ou a raison ce n'est pas à moi (ni à vous je pense, vous avez cependant peut-être des raisons pour) de le juger. Mais j'aurais plutôt tendance à dire que s'ils le font, ils ont trouvé des utilités et des avantages à le faire. Pour les autres drogues, (héro, cocaïne, etc) c'est le manque de connaissances scientifiques, du à la prohibition néfaste qui fait en sorte que l'on ne peut aujourd'hui pas encore parler de leurs utilités, mis à part celles qui sont déjà connues (les opiacés = anti douleur puissant, cocaïne = anesthésiant puissant)

Quant au crack, au speed d'aujourd'hui et de toutes les nouvelles substances qui apparaissent, ça c'est le résultat encore de la prohibition, elles sont plus facile à fabriquer sur place, donc le transport très long depuis l’Amérique du sud et l’Afghanistan sont épargnées, les risques amoindris. Je ne parle ici que de cet effet pervers, mais y en a des dizaines.

Écrit par : cynoque | 08/08/2011

..je loue vos arguments justes................si si je juge que certains hallucinogènes aident à...dépasser notre ego et a humer l'air de l Universalité ;)

Écrit par : boudenne | 09/08/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu