Avertir le modérateur

15/02/2011

Pauvre Florence Cassez, si loin de la justice et si prés de Felipe Calderon

Ainsi donc, vexé des remontrances françaises autour du cas judiciaire de Florence Cassez,  Mexico nous privera d'une Année mexicaine à Paris. Caramba! Jamais nous ne saurons si la culture mexicaine dépasse le sombrero, la téquila et le mariachi. Ce que nous savons par contre c'est que le Mexique n'est pas seulement le pays de Speedy Gonzales, mais aussi de la justice expéditive. 60 ans de prison pour "complicité de prise d'otages", c'est en effet cher payé. Surtout quand on sait les conditions rocambolesques dans lesquelles la jeune française imprudente dans ses amours a été condamnée. Depuis l'arrivée de Felipe Calderón à la tête du Mexique, en décembre 2006, pas moins de 28 000 personnes ont été tuées dans différents règlements de comptes et affrontements entre l'Etat et les narcotrafiquants. On comprend son souci d'apparaître intransigeant face au crime organisé. On comprend moins cet acharnement judiciaire contre notre compatriote.

Bien sûr, arrivée en touriste en août 2003, Florence Cassez aurait mieux fait de ne pas croiser la route de ce beau gosse  d'Israel Vallarta. Bien sûr, elle aurait pu se poser des questions sur les moyens de subsistance d'un amant aussi riche pour se payer splendides villa, voitures de luxe et gardes du corps. Bien sûr, elle aurait pu s'interroger sur les pratiques douteuses qui se déroulaient sous ses yeux, ou pas bien loin. Bien sûr. Reste qu'il est prouvé que son arrestation le 9 décembre 2005, soit disant en direct par l'Agence fédérale d'investigation (dont le patron est depuis devenu ministre de la Sécurité intérieure) dans la maison où étaient retenus trois otages, est un montage grossier, une reconstitution effectuée devant les caméras de télévision alors qu'elle avait été arrêtée la veille, au volant de sa voiture loin des lieux du crime. Reste que ce type de manipulation policière est une infraction flagrante à toutes les règles judiciaires et que le déni de justice dont Florence Cassez est victime (sa condamnation définitive vient d'être confirmée par la Cour de Cassation mexicaine) est un scandale. Reste donc que c'est à bon droit que les autorités françaises annonçaient d'avance qu'elles profiteraient de l'Année du Mexique pour évoquer régulièrement cette affaire et réclamer son extradition.

Principes avant le business L'histoire entre le Mexique et l'Europe est jalonnée de conflits, avec l'Espagne, ex-puissance coloniale, mais aussi avec la France dont l'armée a occupé le pays entre 1862 et 1867 pour y imposer un empereur autrichien! La réconciliation remonte à la visite de de Gaulle en 1964, un immense triomphe populaire qu'explique largement l'antiaméricanisme du grand Charles dans ce pays où l'ancien Président Porfirio Diaz se plaignait par cette formule célèbre de sa proximité avec les Gringos: "Pauvre Mexique! Si loin de Dieu, si près des États-Unis". L'UE et le Mexique sont liés depuis 2000 par un Accord de libre-échange qui entre cette année dans sa phase finale de mise en oeuvre. Le libre échange, c'est bien, surtout dans ce cas précis où exceptionnellement la France en bénéficie largement (2,7 milliards d'euros d'exportations en 2010 contre 535 millions d'importations). L'échange de cellule de Mexico à Paris pour Florence Cassez, ce serait mieux. Pour une fois que Nicolas Sarkozy fait passer les principes avant le business, je ne m'en plaindrais pas.

Commentaires

On voit bien que vous n'avez pas mis les pieds au Mexique ! Vous devez ignorez que les enlèvements contre rançon sont une vraie plaie : ~3 000 par an! On enlève des gosses, des femmes et des hommes, on leur coupe des orteils, des mains, on les torture et si la rançon n'est pas envoyée, on les assassine !
Lors de mon voyage dans ce pays, j'ai pu constaté que même les Verts réclamaient la peine de mort pour ces crapules! Le long des routes, des panneaux énormes montraient des visages tristes des mères, des enfants orphelins dont le mari, le père fut assassiné etc... (j'ai même parlé avec un petit gamin dont le père fut exécuté par ces minables!).
Les Mexicains ont en marre de ces rapts crapuleux et ils ont raison. Alors bien évidemment, je suis CONTRE la peine de mort, mais pas contre la prison pour ces barbares.
Je vous signale que des témoins ont reconnu la voix de Florence Cassez demandant la rançon.

Alors arrêtez avec votre déni de justice ! La France n'a pas à se mêler de la justice mexicaine, qu'elle s'occupe de celle de son pays, et il y a du boulot !

Écrit par : Léa | 16/02/2011

................................................... X !

Écrit par : Anne Colombini | 17/02/2011

................................................. X !

Écrit par : Anne Colombini | 17/02/2011

Bonjour,
J'aimerais juste répondre à Léa qui visiblement a déjà mis les pieds au Mexique...
Pardonnez moi, mais pour y avoir vécu pendant très longtemps(je ne suis en France que depuis deux mois) et pour être mariée à un Mexicain, je connais bien les conditions de vie au Mexique et aussi les conditions de justice...sachez que le cas de Florence Cassez n'est malheureusement pas un cas isolé au Mexique et que ce qui se passe avec elle se passe presque tous les jours avec les mexicains et beaucoup plus avec les mexicains d'origine indienne...
Les personnes qui disent avoir reconnu Florence Cassez sont revenus sur leurs déclarations et l'un d'entre eux a même avoué avoir été torturé pour déclarer qu'elle était leur chef...
J'aime le Mexique et j'aime la France, je déplore que tout ceci prenne une telle ampleur, mais je pense que c'est bien qu'un pays défende ses ressortissants et j'aimerais qu'on fasse de même si moi ou l'un de mes proches le nécessitons un jour...
Ce que vous dites des kidnappeurs est totalement vrai, il faut les juger, mais savez vous que l'ex petit ami de Florence Cassez n'a toujours pas été jugé alors qu'elle l'a été deux fois...lui qui a avoué et qui a même dit qu'elle ne savait rien...
C'est juste dommage que nos deux peuples doivent payer pour de tels erreurs...

Écrit par : Nayeli | 20/02/2011

@ Nayeli

Salut! J'espère que vous vous plaisiez en France et appréciez les Français, comme moi les Mexicains: les gens super ouverts, très accueillants et chaleureux! J'ai de super souvenirs de voyage dans ce pays!
Sinon, vous mélangez tout. Que la justice mexicaine soit très "rude" et corrompue est une chose, mais nous parlons ici de la culpabilité de Florence Cassez qui est indéniable.
Je ne sais pas de quel témoin torturé parlez vous, mais sûrement pas de Cristina Rios Valladares qui - avec son fils et son mari- fut enlevée, violée et torturée par ces crapules.
Lisez son témoignage:

"J’ai bien tenté de raconter un jour dans la presse mexicaine tout ce qui nous était arrivé d’horrible, le matin du 19 octobre 2005, lorsque notre voiture fut bloquée par un grosse 4x4 et un pick-up américain sur le chemin de l’école, et que le gang Los Zodiacos a surgi.
« J’ai décrit notre peur, nos cris, les coups violents, les hommes en cagoules noires qui nous jetaient comme des sacs dans la benne arrière du pick-up, après nous avoir serré la bouche avec de gros rouleaux de Scotch et lié les mains avec des fils de fer électrique. On a cru tous les trois qu’ils allaient nous égorger sur place comme des animaux !
« J’ai raconté la terreur de nos cinquante-trois jours de captivité, les yeux bandés, dans le noir, sans savoir où nous étions ni pourquoi on nous avait enlevés. J’ai rapporté l’incroyable brutalité du Chef (Israel Vallarta) qui ouvrait brusquement la porte quand j’allais me déshabiller, et qui hésitait chaque jour entre me battre et me violer… Je me souviens aussi la détresse poignante de mon pauvre mari, Raul, lorsqu’il dut nous quitter au bout de vingt-quatre heures, dans la nuit, entre deux hommes, pour “aller chercher la rançon”(rescate) sur notre compte en banque dans le centre de Mexico…

« J’ai dit aussi aux policiers puis aux magistrats qu’une voix de jeune femme, avec un fort accent français, était de la partie. On a l’oreille très fine, en captivité, on a peur de tout et de rien … J’ai précisé que cette femme se disputait souvent avec le Chef de la bande quand celui-ci me “courtisait” ! Je l’ai raconté parce que je l’ai subi, mais nous avions mon fils et moi les yeux bandés presque en permanence, et je serai bien incapable aujourd’hui de préciser combien de fois ce fut le Chef, combien de fois ce fut la femme française ou un autre comparse en cagoule qui est venu nous nourrir, nous administrer des calmants ou nous maltraiter. Je sais seulement que mon petit Cristian, dans une chambre à côté, recevait beaucoup de claques (bofetadas), parce qu’il ne cessait pas de geindre ou de crier.

« J’ai expliqué tout cela et vous n’en savez rien, amis de France, parce que la presse, les élus et le gouvernement de votre pays – depuis le début – ne s’intéressent qu’au grand malheur de celle dont la voix aigre et malveillante me réveille encore dans la nuit : Florence Cassez. On raconte aujourd’hui que cette femme qui s’occupait de nous “ne pouvait absolument pas être la concubine (novia) du Chef”, parce qu’elle s’était mise voyez-vous à le détester, au point de faire “chambre à part dans le ranch” ! Mais si une autre femme française habitait Las Chinitas, et que ce n’était pas Florence Cassez, pourquoi personne ne l’a-t-il jamais recherchée ?

« Je vis maintenant loin de mon cher pays, avec Raul et Cristian, parce que je ne fais pas confiance à la police mexicaine pour nous protéger : trois membres du gang Los Zodiacos sont toujours en liberté, ils tuent comme ils respirent (matan como respiran), et ils voudraient sûrement se venger… "
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Oui, c'est bien de savoir que partout où nous nous trouvons, la France ne nous abandonnera pas, mais il est absurde et déplacé qu'elle hurle son indignation pour défendre ces Français qui me font plutôt vomir et avoir honte pour mon pays.
Et n'oubliez pas qu'une action discrète aurait été plus efficace que snober L'année du Mexique en France, surtout quand on est ministre des Affaires Etrangères...

Ps J'ai vu la police mexicaine à l'oeuvre: une fois, avec mes amis, nous avons fait de l'auto stop pour descendre dans le sud et étions arrêtés en pleine nuit par ces types complètement masqués, on dirait des mecs du GIGN. On nous a fait descendre de la voiture d'une façon disons "énergique", plaquer contre la voiture, les armes pointées sur nous; c'était vachement flippant! Après une fouille totale de l'auto, et voyant que nous étions étrangers, ils nous ont expliqué leur "brutalité": drogue et rapt. Et bien que j'aie eu quelques frissons, je les comprenais.

Écrit par : Léa | 20/02/2011

Je partage les excellents arguments d Anne Colombini. Je rappelle que la voix Florence CASSEZ réclamant une rançon parmi tant d'autres rapts, a été enregistrée. Cette preuve de culpabilité est largement suffisante. Florence Cassez est allée en vacances au Mexique où elle a fait connaissance de son amant, un malfrat Mexicain de haut vol, fiché au grand banditisme pour trafics de drogues, prostitution aggravée (mineures), braquages de banques, rapts de personnalités avec demandes de rançons, etc... Il était sous surveillance policière et comme Florence CASSEZ connaissait les agissements de son amant, s'est rendue complice de celui-ci. Elle a été enregistrée en flagrant délit de demande de rançon par téléphone.
Au lieu de déclarer que les autorités gouvernementales Mexicaines, de la Justice et de la Police de ce pays sont toutes mafieuses et corrompues, vous feriez par mal de vous taire car vous desservez Cassez. Dont acte... un homme averi en vaut deux... N'oubliez que facebook est suivi à l'Ambassade du Mexique à Paris.

Écrit par : RUMEAU | 25/02/2011

Je partage les excellents arguments d Anne Colombini. Je rappelle que la voix Florence CASSEZ réclamant une rançon parmi tant d'autres rapts, a été enregistrée. Cette preuve de culpabilité est largement suffisante. Florence Cassez est allée en vacances au Mexique où elle a fait connaissance de son amant, un malfrat Mexicain de haut vol, fiché au grand banditisme pour trafics de drogues, prostitution aggravée (mineures), braquages de banques, rapts de personnalités avec demandes de rançons, etc... Il était sous surveillance policière et comme Florence CASSEZ connaissait les agissements de son amant, s'est rendue complice de celui-ci. Elle a été enregistrée en flagrant délit de demande de rançon par téléphone.
Au lieu de déclarer que les autorités gouvernementales Mexicaines, de la Justice et de la Police de ce pays sont toutes mafieuses et corrompues, vous feriez par mal de vous taire car vous desservez Cassez. Dont acte... un homme averi en vaut deux... N'oubliez que facebook est suivi à l'Ambassade du Mexique à Paris.

Écrit par : RUMEAU | 25/02/2011

@ Tous: Je ne croyais pas mon écriture à ce point ambigue mais peut être l'ironie du style en a fausé la compréhenson. Je n'ai aucun doute sur la culpabilité de Florence Cassez, même si je peux m'imaginer (au vu de sa vie avant le Mexique) que c'est plus par bêtise que par intention qu'elle se soit retrouvée complice d'enlèvement, mais je constate, à la lecture de la presse de ce pays (dans Courrier International), que la justice mexicaine n'a pas eu à son égard le comportement que l'on peut attendre de la justice d'un pays répondant aux critères de l'Etat de droit, et que dans ces conditions elle mérite amplement que nous fassions en sorte qu'elle sorte de sa prison mexicaine pour une prison française.

Écrit par : yannicklaude | 28/02/2011

je partage également les excellents argument d'Anne Colombini et de Rumeau. J'ajouterai qu'il est difficile pour Florence de clamer son innocence alors qu'elle vivait en concubinage depuis des mois avec ce type, et surtout alors qu’elle a été arrêtée en possession d’armes!

J'ajouterai aussi que les narcoterroristes qui sévissent au Mexique sont la poisse des mexicains et des américains. Tout les jours, nous entendons parler des massacres de centaine de personne auquel se livrent ces narcoterroristes .

Je trouve par ailleurs que Florence Casser s’en tire plutôt bien avec 60 ans de prison. Les français ont en effet tendance a oublier que seule la France fait un « prix de gros » pour les crimes comis. En France un kidnapping de cinq personnes se traduit par une pénalité réduite a la personne puisque l’on a rarement plus de 20 ans de prisons. Sur tout le continent nord américain, les condamnations sont aux crimes. Ainsi, un kidnapping de cinq personnes correspond a cinq kidnapping et a 20 ans de prison par personne. Cela fait 100 ans ! Et comme elle se trimballait avec des armes… cela ajoute quelques années de plus au palmarès. 60 ans de prison au lieux de 110… c’est une paille !

Cela dit je suis tout a fait pour sa libération si il est possible de prouver son innocence. C'est une chose difficile a établir a ce point.

Écrit par : Pierre | 28/02/2011

@ Yannick Laude

Oui, ça doit être ça, votre ironie du style...
Parler de la "bêtise" de quelqu'un qui prend part dans l'enlèvement et torture est un tantinet léger, non ?


@ Pierre

Je n'ai pas déchiffré le message codé d'Anne Colombini, avez vous la clé ?

Écrit par : Léa | 01/03/2011

@ Lea: Votre affirmation sur sa participation aux faits repose précisément sur une des nombreuses manipulations de preuve mises à jour par la presse mexicaine et les avocats de Florence Cassez Les ex-otages accusant la jeune femme (aprés avoir déclaré dans un premier temps qu'ils ne la connaissaient pas) ont eu l'occasion de raconter les circonstances qui les ont conduits, pour ne pas dire contraints, à se rétracter. Normal que les pressions portent sur les témoins: le policier qui a fait arrêter Florence Cassez en 2005 est aujourd'hui ministre de l'Intérieur et l'homme qui était procureur de la République lors de cette arrestation est aujourd'hui membre du Conseil judiciaire fédéral, soit le supérieur des juges à la Cour de Cassation qui ont confirmé sa peine de 60 ans de prison. Alors oui, je le répète, c'est une ravissante idiote, indifférente aux choses curieuses se déroulant autour d'elle, mais cette bêtise mérite un vrai procès et une peine proportionnée et non la justice d'opérette mexicaine.

Écrit par : yannicklaude | 01/03/2011

@ Yannick Laude

Donc, le récit de cette otage que j'ai cité plus haut est un mensonge ?? Pourtant, ses affirmations ont eu lieu APRES avoir "fui" son pays, donc je ne vois pas comment elle pourrait raconter n'importe quoi.
Tout ce que je peux vous souhaiter, c'est que vous ne tombiez jamais sous le charme d'une autre "ravissante idiote" : je tiens trop à ce que votre blog continue ;-)

Ps 1) OK concernant la mise en scène de son arrestation et la promotion de ce policier, mais ceci n'enlève en rien la culpabilité de Florence Cassez. Alors oui, je soutiens : sa participation abjecte dans ce rapt, n'a rien d'une bêtise.
2) J'espère que les 150 ans de prison de Madoff ne vous font pas faire de cauchemars:-D

Écrit par : Léa | 01/03/2011

Bonjour yannick

je découvre l ensemble des articles , et j apprécie !
En ce qui concerne Florence Cassez justifie t'elle vraiment tant de lignes ? Son seul mérite est d'avoir amener notre cher Nicolas à se rdiculiser une fois encore . Il a sans doute voulu réitérer la gloire Bettancourt dont n'avions pas grand chose à faire non plus. Entre la complice d'un escroc et une grande bourgeoise méchante Sarko s'offre du médiatique facile , y compris sur ce site. Globalement on en a rien à foutre de florence cassez , il y a beaucoup d'autres injustices à régler ici non ? ( si tant est que ce soit réellement une injustice ) Une fois encore Sarko prouve sa nullité en politique étrangère ,ceci pendant qu'il exerce une politique intérieure basée sur la répression et la restriction , à quand un article sur son vrai bilan ?

Écrit par : DONNADIEU | 22/03/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu